Test et mode d'emploi du répéteur Wifi PIX-LINK LV-WR09


Dans cet article je vais vous présenter mes essais pour configurer et utiliser le répéteur Wifi de la marque PIX-LINK qui porte le joli petit nom de LV-WR09.

PIX-LINK, LV-WR09

Bien qu'on ne soit pas totalement dans le domaine de la domotique, une solution domotique de qualité et performante n'est possible que si l'on dispose d'équipements réseau de qualité et performants. 
Et vous verrez dans de prochains articles comment et pourquoi cet équipement a tout à fait sa place dans une solution domotique.
Voici le lien si vous souhaitez le commander sur Amazon : http://amzn.to/2ENbIdD.Si vous êtes patient, vous trouverez mes conseils d'achat à la fin de cet article.



Je raconte ma vie :

Pour transformer une télévision en télé connectée, jusqu'à présent, j'étais un inconditionnel des Raspberry PI avec Kodi. Je vous avais même présenté (dans cet article), comment installer un système de loisir complet (console de jeu et médiacenter) sur un RPI.
Mais la manière de regarder la télé évolue. La VoD (Vidéo On Demand) et les services de streaming "légaux" deviennent de plus en plus accessibles financièrement, riches en fonctionnalités, performants et surtout riches en contenus de qualité. A se poser la question de l’intérêt de continuer à accéder à des services de streaming illégaux ou s'embêter à télécharger et stocker des milliers de giga de films sur un NAS ! 
Et même les chaines de télévision gratuites diffusées sur la TNT sont en train de faire leur révolution, parfois dans la douleur comme le montre le conflit entre le groupe TF1 et les opérateurs Télécom comme Orange et Free. Après la révolution numérique elles doivent s'adapter à la révolution des usages. On ne veut plus regarder la télé en suivant un flux continu, ponctué de publicités qui rythment nos passages aux toilettes. On veut pouvoir regarder une émission à l'heure qu'on le souhaite, mettre sur pose si on a besoin de se faire une tisane. On veut pouvoir regarder "The Voice" le lundi soir quand on est sorti le samedi, on veut avoir une vue globale de tout ce qui se passe sur toutes les chaines, accéder aux résumés ou encore pouvoir sélectionner des programmes en fonctions de critères ! On veut avoir le choix ! On veut être libres ! ... bon ok je m'emporte un peu là ! 

Tout ça pour dire que le monde change et c'est tant mieux car c'est passionnant. Mais il faut aussi accepter de changer soit même. J'ai donc décidé de faire des infidélités à mon vieux RPI3 pour tenter l'expérience "Amazon Fire TV Stick". Je vous parlerai de la clé HDMI Amazon dans un prochain article mais comme cette dernière se connecte au réseau en WiFi, il me fallait trouver une solution qui permette :

  • De diffuser un signal WiFi performant proche de la télé : donc avoir un équipement raccordé sur mon réseau filaire et qui diffuse un réseau WiFi : on parlera d'équipement avec la fonction Access Point. 
  • De laisser raccordé mon RPI en filaire. Et comme je n'ai qu'une prise RJ45 derrière la télévision, il faudra que l'équipement puisse en fournir une pour raccorder le Raspberry.

Après quelques recherche mon choix c'est donc porté sur le PIX LINK LV-WR09.

Vue fonctionnelle du PIX LINK LV-WR09



Le grand déballage : 


Ma première impression après le déballage, c’est un objet pas très gracieux avec toutes ses antennes qui le font ressembler à une sorte de robot de star wars.  Ensuite quand on le prend dans la main, son poids assez faible inspire une impression de petite qualité.


Quand on le retourne on distingue une prise électrique exotique qui à vue d’œil sera totalement incompatible avec nos prises Européennes (en fait c'est une prise modèle UK)Un rapide coup d’œil dans le carton et on aperçoit un adaptateur qui a une forme connue ! Il va donc falloir enlever la fiche électrique étrangère pour y mettre à la place cette connectique compatible avec les prises Françaises. 



Avant - Pendant - Après 



Une petite flèche en dessous du boitier avec l’inscription « open » fait comprendre tout de suite qu’il faut tourner la fiche en place pour l’extraire. Après diverses essais, allant de « je fais doucement pour ne rien casser » à « je force comme un bourrin car j’en ai marre » j’arrive enfin à dévisser l’adaptateur en place. Une fois enlevé je distingue qu’il y avait un bouton sur lequel il fallait presser avant de tourner ! 
Une chance que je n’ai rien cassé !


Nouvelle petite bagarre pour placer l’adaptateur français !  Il faut appuyer sur le bouton et tourner assez fort pour entendre un petit « clic » qui indique que la fiche est correctement en place. 


Pour le reste aucune surprise pour le moment. On aperçoit à bouton « WPS » ainsi qu’un « trou » pour accéder au RESET de l’appareil sur la tranche coté gauche. 

Et on trouve les deux interfaces RJ45, une pour le LAN, une noté ETHERNET sous le boitier.

Avant d’aller plus loin je me décide à ouvrir la notice pour regarder comment accéder à l’interface de configuration.
  1. Première déconvenue, tout est en Anglais … bon ça ce n’est pas un problème pour moi car après avoir vu la 7ième compagnie au clair de lune au moins 10 fois, il faut dire que je maîtrise ! 
  2. Deuxième déconvenue, c’est écrit en tout petit ! Tant pis je sors la loupe !

Après avoir parcouru les premières pages, au moment où sont expliqués les différents modes de fonctionnement de l’équipement, je me rends compte que mes cours d’Anglais avec la 7ieme compagnie ne suffiront pas. 

Du coup je décide de me passer de la théorie pour passer à la pratique. 


On passe à la configuration : 


Premiers pas : 


Pour configurer l'appareil il faudra accéder à son interface de configuration depuis un navigateur. Et pour cela il faut le raccorder :

  1. En premier lieu à une prise électrique ! 
  2. Ensuite à un ordinateur. Et pour cela il y a 3 possibilités. 
    1. Soit en le raccordant directement par un cable Ethernet sur un PC : dans ce cas c'est l'interface LAN de l'équipement qu'il faut raccorder. 
    2. Soit en le raccordant au réseau local. Dans ce cas il faudra raccorder par un câble Ethernet l'interface LAN sur un switch de votre réseau local ou un routeur (box internet par exemple). 
    3. Soit en WiFi. Mais comme l'équipement n'a pas encore le SSID et le mot de passe de votre WiFi en mémoire, il faudra l'appairer au réseau en utilisant la fonction WPS. Je dois avouer que j'ai essayé mais je n'ai pas réussi. J'ai passé une heure à essayer de comprendre pourquoi ça ne marchait pas, j'ai essayé le WPS avec code ... rien n'y a fait. Petit moment de déception ! 


Une fois raccordé d'une manière ou d'une autre, il suffit d'entrée dans la barre d'adresse du navigateur, l'adresse IP définie par défaut dans la configuration usine de l'équipement : http://192.168.1.254 (pour ma part je changerai cette configuration par défaut et je lui donnerai l'adresse IP 192.168.1.211).

On arrive directement sur une page d’identification où il faut choisir la langue et rentrer un mot de passe. Pour la langue entre Japonais et Anglais,  moi j'ai choisi Anglais. Pour le mot de passe c'est "admin".


Ensuite on arrive sur la page principale :



A gauche trois menus : 

  1. Stauts (ça doit vouloir dire status)
  2. Wizard : pour choisir le mode de fonctionnement de l'équipement.
  3. Wireless : pour configurer le WiFi.

En haut à droite 3 autres choix : 

  1. Basic (correspond à cette page principale)
  2. Advance : permet de configurer des paramètres spécifiques. Advance affiche des paramètres différents en fonction du mode de fonctionnement de l'appareil. 
  3. Log Off : pour se déconnecter.

Modes de fonctionnement : 


Lorsque l'on selectionne "Wizard" on arrive sur une page qui permet de définir le mode de fonctionnement du WR09. On en distingue 4 :

  1. Gateway
  2. Wireless AP Mode
  3. Wireless Repeater Mode 
  4. WISP




Mon objectif est d'utiliser le WR09 comme Access Point WiFi. Mais je trouve tout de même intéressant d'expliquer ce qu'impliquent ces modes de fonctionnement.

Mode Gateway : 


On l'appel aussi le mode Routeur. Dans ce mode de fonctionnement l'équipement va se comporter comme votre box et fournir aux appareils que s'y connectent des services équivalents : routage entre réseau LAN et WAN, gestion des adresses IP (DHCP), fonction firewall avec DMZ, filtres par adresses MAC, URL, adresses IP, noms de domaines et même une gestion de QoS par limitation de bande passante par adresses IP. Pour utiliser ce mode de fonctionnement il faut des compétences avancées en administration réseau. Je n'ai pas expérimenté ce mode.


 Mode WISP :

Cas 1 :  tout en wifi


Ce mode est assez intéressant et il va permettre de faire pas mal de choses.

Le plus simple c'est connecter le répéteur à un SSID en mode "client". Le WR09 va se connecter à ce dernier comme s'il était connecté à un réseau Internet. Dans le même temps, le WR09 va être capable de diffuser un SSID que les équipements wifi pourront utiliser pour se connecter.
Dans ce cas là, il ne faut pas oublier d'activer et de paramétrer le DHCP sur le WR09. Ce dernier devient l'équivalent d'une box wifi. Ce fonctionnement est particulièrement intéressant pour partager la bande passante 4G d'un téléphone. Il suffit de mettre le téléphone en accès point (activer la fonctionnalité point d'accès wifi). Ensuite connecter le répéteur dessus et diffuser un SSID sur lequel vos équipements viendront se connecter.

Cas 2 : wifi + filaire


Comme précédemment, le répéteur se connecte à un point d'accès WiFi qui lui donne l'accès à Internet. Les équipements sans fils se connectent sur le répéteur. Mais on peut également connecter des équipement filaires en utilisant les deux ports Ethernet qui dans ce cas, se comportent comme des ports d'un switch.
On peut alors recréer un petit réseau local.

Cas 3 : wifi + filaire + LAN 


Dans ce dernier cas, nous raccordons un des deux ports Ethernet du répéteur au réseau local, soit directement sur la box, soit sur un switch.
Il faudra être vigilent à la configuration des serveurs DHCP car le fait d'en avoir deux activés sur le réseau risque de causer des problèmes. Le mieux dans ce cas, est désactiver le DHCP du répéteur.
Tous les équipements du réseau vont avoir accès à deux passerelles internet : la box ADSL et le répéteur qui se comporte comme une box raccordé à Internet par un faisceau WiFi plutôt que par un faisceau ADSL ou Fibre.
Vous pourrez alors configurer dans chaque équipement quelle passerelle vous souhaitez utiliser : la box ou le répéteur. Pour ce faire, il faut aller dans les paramètres de votre carte réseau et éditer le champ "Passerelle par défaut" pour lui donner l'adresse IP du répéteur (ici 192.168.1.211, sachant que le 192.168.1.11 est l'adresse IP de mon PC).






Mode répéteur ( Wireless Repeater Mode ) : 




Dans ce mode, le répéteur va se comporter comme un simple répéteur. Il suffit de le connecter au SSID que l'on souhaite répéter et l'équipement va diffuser ce dernier à l'identique ou alors en diffuser un différent. Au choix.
Dans ce mode, le répéteur peut continuer d'être connecté au LAN afin de pouvoir y accéder sur son adresse IP d'administration (définie dans le menu "Internet" -> "Lan setting" ).

Le second port du WR09 peut être utilisé pour raccorder un équipement (PC, switch ... ). Dans ce cas là nous avons deux possibilités pour les flux :

  1. Soit le port LAN est connecté et dans ce cas les équipements sur le port Ethernet vont venir sur le DHCP du LAN local (car ce dernier répondra plus rapidement que le DHCP coté WiFi). 
  2. Si le port LAN n'est pas connecté au LAN, l'équipement sur le port Ethernet va interroger le DHCP derrière la connexion WiFi à répéter. S'il s'agit du Wifi d'un téléphone, je vous invite à consulter mon article ICI pour les particularités des plans d'adressages des téléphones IOS et Android. 

Idéalement, ce mode est fait pour étendre un réseau Wifi et éventuellement y connecter des équipements sur les ports ethernet disponibles du répéteur. Des combinatoires spécifiques sont possibles, comme par exemple répéter un Wifi autre que celui de la box tout en raccordant le répéteur sur le LAN local, mais il faudra dans ce cas être très vigilant à la matrice des flux : quel serveur DHCP ? Quelle passerelle internet ? ...

Mode Access Point (Wireless AP Mode ) : 




Le dernier mode de fonctionnement que j'aborde est celui que je vais utiliser. Il s'agit du mode access point (AP pour les intimes).
Ce mode est fait pour que l'équipement diffuse en wifi une connectivité qu'il va recevoir en filaire.
Pour résumer, il faut juste que le répéteur soit raccordé sur son port LAN à un réseau pour que ce dernier diffuse un SSID qui permettra à tout équipement Wifi de venir rejoindre ce réseau. La gateway et le serveur DHCP sont ceux du réseau de raccordement.
Et cerise sur le gâteau, le répéteur va se comporter comme un switch entre cette connectivité qu'il va recevoir sur son port LAN et son port Ethernet. On pourra donc raccorder sur le port ethernet un  équipement qui apparaîtra comme connecté en filaire sur le réseau.
Tous les équipements seront raccordée en wifi sur l'AP seront vus au niveau de la box comme des équipements connectés en filaires.


Installation en Access Point :

Après tous ces essais, je dispose maintenant de suffisamment d’éléments pour installer le WR09 afin que ce dernier réponde à mon besoin.
Je vais le configurer en mode access point, raccorder la prise Ethernet qui se trouve dans mon salon, à l'interface LAN de l’équipement, et raccorder mon Raspberry PI à son interface Ethernet. Je vais ensuite configurer un SSID spécifique et y connecter la clé Fire TV Stick d'Amazon !

Le raccordement est le suivant :





On commence dans le menu Wizard par sélectionner Access Point :


On configure le SSID que l'on souhaite diffuser : son nom, le type de sécurisation (ne pas changer c'est mieux) et le mot de passe.



On valide et on attend quelques secondes ... jusqu'à 100% :
Et le tour est joué !


Conclusion : 


Dans un prochain article je présenterais la mise en place et la configuration du Fire TV Stick. Avec une bonne surprise concernant son intégration dans une solution domotique. Mais pour le moment je peux dire que ce que j'ai mis en place avec ce petit répéteur Wifi répond parfaitement au besoin. Bien que plutôt simple et aux capacités de configuration limitées, le WR09 compense par une stabilité exemplaire, une très bonne capacité de réception et d’émission du wifi, une compatibilité presque parfaite avec tous les équipements et réseaux wifi.
J'ai mis pas mal de temps à le prendre en main, à comprendre les fonctionnements des différents modes et à le configurer. Mais maintenant que c'est fait, je ne regrette pas du tout mon choix car la qualité du service rendu est au rendez vous. Mes équipements, et notamment la clé multimédia Amazon, y sont connectés depuis plusieurs jours sans aucune coupure. Le débit et le signal sont  stables, même lorsque l'on règle le signal wifi à "LOW".

Conseils d'achat : 


Voici le lien si vous souhaitez le commander sur Amazon : http://amzn.to/2ENbIdD. Je l'ai payé 18€99. Un peu plus cher que sur eBay mais pour bénéficier de la livraison rapide. 

Toutefois attention : le vendeur met à disposition 3 modèles. J'ai choisi le plus cher car c'est le seul qui présentait 4 antennes et deux interfaces RJ45, avec les modes de fonctionnement que je recherchais. Dans l'intitulé du produit il y avait indiqué "PIX-LINK WiFi Booster N300 Mbps Mini WiFi Extender Wireless Booster-WR02B (blanc) (noir)". Hors c'est bien le modèle WR09, tel qu'il est montré sur les photos, que j'ai reçu. WR02B correspond à une erreur d'intitulé de la part du vendeur. 

Sur eBay j'ai vu le modèle équivalent à celui que je décris pour 12€99 mais en provenance de Chine il faut parfois attendre plus d'un mois la livraison. Si vous êtes près de vos sous mais patient vous pouvez le commander en cliquant ICI

Et pour finir, si vous recherchez un répéteur wifi plus performant dans ses possibilités de configuration et que vous n'avez pas besoin de deux prises RJ45, vous pouvez toujours commander pour 20€ celui que j'ai utilisé dans mon article sur la 4G : lTP-Link Répéteur 300 Mbps TL-WA850RE



Et si cet article ou les autres dans ce blog vous semblent utiles, n'hésitez pas à cliquer sur le lien ci-dessous pour aller sur Amazon ! Sans vous couter quoi que ce soit, cela m'aidera à investir dans de nouveaux matériels que je ne manquerai pas de vous présenter.



Soutenez la blogoculture ...

Vous appréciez les articles frais et vitaminés de ce blog et vous voulez faire un geste pour encourager ce partage, saluer le travail, ou parce y avez trouvé des choses utiles ( et que vous êtes sympa ) ?

... c'est possible et vous avez le choix !
Si vous avez un compte Paypal et quelques euros à offrir sans vous mettre sur la paille, subventionnez la culture domotique à l'ancienne !
Vous ne dépenserez pas un radis de plus en faisant votre achat sur Amazon à partir de ce lien.
Economisez du blé avec Amazon Prime ! Offre d'essais 1 mois gratuit (et renouvelable).
Soyez chou et aidez les petits producteurs de blog à se faire connaitre auprès de vos amis facebook !

Merci

Commentaires